L’équipe se compose actuellement de :

 

Dans le pôle « Écologie et sciences de la conservation » :

 

   

Christian KERBIRIOU est maître de conférence au Muséum national d’Histoire naturelle – Sorbonne Université au Centre d’Écologie et des Sciences de la Conservation. Il est responsable scientifique du programme « Plages Vivantes ».

   

Isabelle LE VIOL est maître de conférence au Muséum national d’Histoire naturelle au Centre d’Écologie et des Sciences de la Conservation. Elle est responsable scientifique du programme « Plages Vivantes ».

 

Pauline POISSON est chargée de mission au Muséum national d’Histoire naturelle au Centre d’Écologie et des Sciences de la Conservation. Elle coordonne depuis 2018, l’observatoire participatif « Plages Vivantes » en participant au développement et au déploiement de protocoles de suivi de la biodiversité sur l’écosystème des hauts de plages et en les adaptant au public ciblé.

 

Yvan LE BRAS est chef de projet du Pole National de Données de Biodiversité au Muséum national d’Histoire naturelle à l’antenne de la Station Marine de Concarneau, à l’UMS PatriNat. Il participe au programme « Plages Vivantes » en développant des outils web dédiés à la participation et contribue notamment au à la mise en place d’outils de restitution auprès des participants.

 

Elisa ALONSO ALLER est chercheur postdoctorale au Muséum national d´Histoire naturelle au Centre d’Écologie et des Sciences de la Conservation. Elle participe en analysant les données écologiques issues du programme « Plages Vivantes ».

 

Dans le pôle « Humanités environnementales » :

 

 

Joanne CLAVEL est Chargée de Recherche au CNRS, UMR 7533, au LADYSS, Université de Paris. Pendant près de dix ans au MNHN, elle étudie l’impact des changements globaux sur la biodiversité et l’homogénéisation biotique. Elle s’est ensuite formée aux humanités environnementales, et questionne aujourd’hui les enjeux somatiques et politiques de la disparition du vivant à partir des expériences de natures vécues.

Lien vers la page sur le site du laboratoire : http://www.ladyss.com/clavel-joanne

 

Alix LEVAIN est Anthropologue et Sociologue, Chargée de Recherche au CNRS, UMR 6308, à AMURE. Elle aborde les changements et les crises environnementales notamment la prolifération algale et l’eutrophisation du littorale en s’appuyant sur les méthodes de l’enquête ethnographique, mobilisées sur différents sites d’étude. Dans ce cadre, elle observe plus particulièrement la façon dont les connaissances se construisent, se transforment, circulent et se confrontent dans l’espace public.

Lien vers le site internet : www.agriculturelittorale.fr

 

Florence REVELIN est anthropologue et s’intéresse aux relations entre les enjeux et les pratiques de conservation du patrimoine naturel et culturel et la diversité des usages, représentations et formes d’attachements associées au patrimoine. Depuis 2013, elle est chercheure associée à l’Unité mixte de recherche Eco-anthropologie du Muséum national d’Histoire naturelle.

Lien vers la page sur le site du laboratoire : http://ecoanthropologie.cnrs.fr/article558.html

 

Axel ROBIN réalise un stage sur les formes de gestion des laisses de mer. Étudiant au sein du Master 2 EDTS  (Environnements : Dynamiques des territoires et sociétés) du Muséum national d’Histoire naturelle, il sera présent sur le terrain de Mars à Août 2019 pour réaliser des enquêtes auprès des acteurs de la gestion du littoral. Il soutiendra son mémoire de recherche en septembre 2019.

 

Chiara INFANTINO réalise un stage sur la patrimonialisation du littoral. Chiara est étudiante au sein du Master 2 DYCLAM (Master européen ERASMUS + : Dynamiques des paysages culturels et gestion du patrimoine) et réalisera des enquêtes ethnographiques sur le terrain, auprès des gestionnaires du patrimoine et des usagers du littoral, entre avril et août 2019. Elle soutiendra son mémoire de recherche le 2 septembre 2019.

 

Il n’y a pas si longtemps, l’équipe comprenait encore :

 

   

Morgane PRONOST, Stagiaire de Master 2 du programme « Plages Vivantes » pour le Muséum national d’Histoire naturelle. Du 12 février au 31 juillet 2018, elle a notamment travaillé sur la dynamique et les déterminants de la composition algale des laisses de mer, co-encadrée par Isabelle LE VIOL et Christian KERBIRIOU. Elle a également participé au développement du drone marin « Coco » aux côtés de Florian MAUSY. Morgane a de nouveau rejoint l’équipe du 1er septembre au 31 octobre en tant qu’ingénieure d’études, pour poursuivre les actions entreprises durant son stage.

   

Zoé MORRIS, Stagiaire de Master 1 du programme « Plages Vivantes » pour le Muséum national d’Histoire naturelle. Du 3 avril au 31 mai 2018, elle a travaillé sur le développement d’un protocole « laisse de mer » à destination des scolaires dans le cadre du programme de sciences participatives Plages Vivantes, co-encadrée par Isabelle LE VIOL et Christian KERBIRIOU.