Le contexte du programme

D’importants enjeux socio-économiques, fonctionnels et patrimoniaux se concentrent sur l’étroite frange littorale des hauts de plage, en relation avec la laisse de mer. Dans un contexte de changements majeurs, locaux et globaux (climatiques-anthropiques), il apparaît crucial de :

          > Mieux comprendre et prédire la dynamique de ce socio-écosystème aux différentes échelles géographiques (locale et nationale) ;

          > Partager les savoirs et les enjeux écologiques ;

          > Mieux comprendre les dynamiques d’empowerment des participants-acteurs par rapport à cet écosystème.

D’où Plages Vivantes, un observatoire participatif de la biodiversité des hauts de plages, centré autour de la laisse de mer. L’objectif de ce dispositif, est de proposé des protocoles de suivis de la biodiversité sur les compartiments biologiques associés à la laisse de mer (algues, oiseaux, invertébrés, plantes…) réalisables par des participants volontaires d’horizons divers (scolaires, usagers des plages, naturalistes, gestionnaires d’espaces…) dans le but de mieux préserver cet écosystème, en récoltant des données sur la biodiversité mais aussi en favorisant la sensibilisation du plus grand nombre. Dans un premier temps, il a vocation à s’étendre sur la façade maritime de la Manche et de l’Atlantique, puis sur celle de Méditerranée.

 

Un programme de recherche collaboratif

Plages Vivantes fait donc appel à un public qui n’est pas nécessairement scientifique-professionnel pour répondre à des questions de recherche sur l’écosystème des hauts de plages. Le programme est porté par le Muséum national d’Histoire naturel et repose sur l’implication de plusieurs chercheurs relevant de disciplines variées et complémentaires. Il est structuré en deux pôles de recherches :

          > Un pôle dédié à l’écologie et aux sciences de la conservation ayant pour objectif de mieux comprendre la dynamique de l’écosystème d’un point de vue fonctionnel ;

          > Un pôle dédié aux humanités environnementales avec pour ambition d’améliorer la compréhension des mécanismes d’appropriation des enjeux de conservation du littoral par les citoyens.

Plages Vivantes, en tant qu’observatoire citoyen, offre donc un environnement d’étude privilégié pour répondre à ces questions relevant de différents domaines d’études.

 

Un programme multi-partenarial

Pour atteindre ces objectifs et construire cet observatoire participatif, Plages Vivantes peut compter sur le soutien de partenaires scientifiques et techniques, et s’enrichira de nouvelles collaborations tout au long du programme. Ces collaborations visent essentiellement à :

          > Développer les outils d’animation, de participation et de restitution spécifiques à chacun des protocoles ;

          > Adapter les protocoles en fonction des publics et/ou de la zone géographique ciblés ;

          > Animer localement un réseau de participants volontaires.

Ainsi, les structures d’éducation à l’environnement tout comme les réseaux de l’éducation nationale et/ou de gestionnaires des milieux naturels, jouent un rôle fondamental dans le développement et le déploiement du programme.

Retrouvez l’ensemble de l’équipe scientifique et des partenaires dans l’onglet « Qui sommes-nous ? »

 

Découvrez en images la présentation du programme Plages Vivantes grâce au soutien de la Fondation de France :